logo_rouge
Les Amis de Talleyrand
"Je veux que pendant des siècles, on continue à discuter sur ce que j'ai été, ce que j'ai pensé, ce que j'ai voulu."
Retour AccueilEspace AdhérentContactGroupe FacebookS'abonner au flux RSS

Ses Écrits

Très productif de par ses fonctions, les rapports, procès-verbaux, correspondances, discours et notes sont consignés en partie aux archives nationales et aux archives du ministère des affaires étrangères, et ont fait l'objet d'un imposant travail de collecte par M. Pierre COMBALUZIER, membre créateur de notre association. Voir son catalogue par classement chronologique.
Vous trouverez également une bibliographie très complète à notre rubrique Bibliographie > Ses écrits

Sur le plan privé, ses nombreuses relations féminines, ses amis et famille ont également suscité une correspondance fournie, mais presque toujours empreinte de passages touchant à la politique ou à la gouvernance de quelques sujets. 

Quelques rapports remarquables 

LE RAPPORT DE L'AGENCE GENERALE DU CLERGE DEPUIS 1780 JUSQU'EN 1785

Il commence en ces termes :
'L'honneur d'être associés aux travaux du premier corps du royaume, l'heureuse nécessité de communiquer avec les principaux membres de ce corps illustre et d'entretenir avec eux des relations que leurs vertus et leurs lumières rendent si précieuses, la facilité d'acquérir les connaissances les plus convenables à notre état, l'art difficile de les mettre en usage et de les perfectionner par l'expérience, tels sont les fruits que vos agents doivent recueillir de leurs fonctions : frappés de ces grands avantages, persuadés qu'à l'émulation la plus louable il ne pouvait s'offrir d'objet plus noble et plus intéressant, le plus ardent de nos voeux fut celui d'être honorés de l'agence de vos affaires.'

Le ton et le style pour le moins 'flatteur' de Talleyrand sont donnés, pour cet imposant document de plus de 900 pages que vous pouvez retrouver numérisé sur Gallica.

RAPPORT SUR L'INSTRUCTION PUBLIQUE DE 1791


D'après Caroline Loignard qui a fait un travail d'analyse sur ce projet de loi (lire cette analyse), le rapport de Talleyrand fait parti des six projets des plus importants parmi les vingt-cinq présentés entre 1789 et 1799. Il répond au principe fondamental posé par la Constitution de 1791 à l'article 4 : "Il sera crée et organise une instruction publique, commune à tous les citoyens, gratuite à l'égard des parties d'enseignement indispensable pour tous les Hommes". La paternité de ce rapport à Talleyrand a été contesté. Talleyrand déclare lui-même qu'il s'est entouré de nombreux experts. Malheureusement, le projet n'a jamais été adopté ni même examiné, faute de temps. En effet, Talleyrand le présente les 10,11 et 19 septembre 1791, et l'Assemblé Constituante se sépare le 25.


Discours et interventions 

N'aimant point la tribune, il se pliait toutefois à l'exercice si cela était nécessaire.

A son retour des États-Unis, il présenta ses conclusions de fin stratège commercial sur les avantages à tirer des Nouvelles colonies devant l'Institut National.


Relations épistolaires privées 

Pierre-Paul ROYER-COLLARD
Doit-on le classer dans une relation politique ou amicale. Certainement les deux. Talleyrand entretint une réelle amitié avec son double-opposé en caractère, le jeune Royer-Collard, aussi discret et retiré que Talleyrand avait pu être flamboyant et public.

Soucieux de la précision jusqu'au bout.
Le 1er octobre 1836, Talleyrand a fait ajouté quelques éclaircissements et recommandations sur son testament. Il mourra moins de 2 ans plus tard.


UP


TALLEYRAND

Ephémérides

Vie privée

Vie politique

Bibliographie

Iconographie

Médiagraphie

Citations

Ses écrits

L'ASSOCIATION

Actualités

Agenda

Vie de l'association

Publications

Qui sommes-nous ?

Espace adhérents

Contact

AUTRES

Retour Accueil

Groupe Facebook

S'abonner au flux RSS

Mentions légales